Votre mairie

L'essentiel des informations de votre mairie à destination des habitants et des citoyens.

Vivre à Pontarlier

Les informations pour découvrir et vivre à Pontarlier : petite enfance, seniors, écoles, associations, commerces, quartiers...

Stratégies de territoire

En raison de la période de réserve pré-électorale, cette rubrique est temporairement indisponible.

Activités et loisirs

Toutes les activités culturelles, sportives et de loisirs sur Pontarlier.

Démarches en ligne

Parc Jeanine Dessay

Découvrez le parc de la Maison Chevalier, rebaptisé le parc Jeanine Dessay depuis le 25 juillet 2019.  Avec le concours de la Société d’Histoire Naturelle du Haut-Doubs, les services municipaux accompagnés des jeunes de l’ADDSEA ont préparé l’ouverture de ce parc au public pour la période estivale (27 avril/15 octobre), de 8h à 20h. Chacun peut ainsi flâner au cœur de ce jardin de 25 ares situé en plein centre-ville et présentant une flore intéressante.

 


© Yves Sancey, Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire et Patrimoine ; ADAGP

Un jardin qui aura su traverser les siècles…

Redécouvrez ce jardin dont l’origine remonte au 17ème siècle avec la création du couvent des Bernardines. Ce grand espace de 25 ares en plein centre-ville a traversé les époques à l’abri derrière ses grands murs. Il a évolué comme le bâtiment qui est devenu un immeuble d’habitations et de commerces suite à la disparition des ordres religieux lors de la Révolution de 1789 et, fait remarquable, le jardin nous est parvenu sans être détruit ou construit.


... tout en préservant une flore intéressante et parfois étonnante

Son haut mur d’enceinte, destiné à l’origine à isoler les religieuses de la société civile, a créé une situation abritée des vents et du froid. Ce microclimat a permis l’installation de plantes inhabituelles dans le Haut-Doubs : on peut ainsi y admirer le seul châtaignier de grande taille connu dans le secteur. Cet arbre a apparemment été rapporté du Lac Majeur en Italie au début du 20ème siècle.

On peut remarquer les tracés d’un jardin à la française matérialisé par des bordures de pierres ou des haies de buis délimitant les allées qui circulaient entre des zones potagères ou d’agrément ; les deux fonctions que remplissait ce jardin depuis ses origines. La culture des fleurs y a été aussi importante pendant la période du couvent pour leur utilisation symbolique.

Parmi les plantes qui sont encore présentes subsistent des arbres fruitiers adaptés à l’altitude, essentiellement des poiriers et des pommiers (les plus vieux ont une centaine d’années). On y trouve aussi des plantes d’ornement telles que des pivoines, des roses anciennes, des iris et des bulbeuses de printemps. Il y a enfin des plantes locales et protégées comme des lis martagon qui se sont même multipliés spontanément.
Une ouverture provisoire pendant la période estivale, en attendant d’autres aménagements futurs.

Aujourd’hui l’ensemble bâtiment et jardin sont devenus la propriété de la Ville de Pontarlier qui souhaite les mettre en valeur pour la population. Cette ouverture provisoire du jardin a été rendue possible grâce au soutien de la Société d’Histoire naturelle du Haut-Doubs et à l’intervention des services municipaux et de l’ADDSEA. Les aménagements et l’entretien du jardin sont appelés à évoluer ultérieurement.

 

A découvrir : des aménagements supplémentaires en 2019

Le jardin retrouve ses allées à la française matérialisées par des cheminements gravillonnés, qui circulent entre 14 terre-pleins créés à l'aide d'environ 1000 pavés, qui sont tous dédiés à des végétaux particuliers. Un point d'eau ainsi que les arrivées électriques ont été mises en oeuvre pour un futur éclairage. Comme annoncé en 2018, les aménagements et l’entretien du jardin sont appelés à évoluer à nouveau ultérieurement. En 2019, le Parc a ainsi été doté d'une signalétique avec un panneau d'information présentant les aménagements, la numérotation des terre-pleins et un étiquetage de la flore. A venir en 2020 : des cheminements pour personnes à mobilité réduite - PMR.

 

Un parc en mémoire de Jeanine Dessay

L’émotion suscitée par le décès de Jeanine Dessay, le 15 avril 2019, les hommages unanimes qui lui ont été rendus ont fait naître à Pontarlier et auprès des élus de la ville, dans les heures et les jours qui ont suivi, le souhait de donner son nom à un espace public structurant du territoire.
 

Ainsi, le jardin de la maison Chevalier, écrin de nature, rempli d’histoire, en coeur de ville de Pontarlier, porte désormais le nom de « Parc Jeanine Dessay » comme le symbole et la promesse d’une renaissance.