Votre mairie

L'essentiel des informations de votre mairie à destination des habitants et des citoyens.

Vivre à Pontarlier

Les informations pour découvrir et vivre à Pontarlier : petite enfance, seniors, écoles, associations, commerces, quartiers...

Stratégies de territoire

Les principales orientations du projet de mandat 2020/2026 présentées en vidéos par vos élus

Activités et loisirs

Toutes les activités culturelles, sportives et de loisirs sur Pontarlier.

Démarches en ligne

Parc Jeanine Dessay

Le parc Jeanine Dessay :  25 ares dédiés à la détente, l'histoire et la nature en plein centre-ville.

Cet ancien jardin de couvent du 17ème siècle unique en son genre est en cours de restauration grâce à la collaboration de la ville de Pontarlier,  propriétaire du site, avec l'Association Bisontine de Pomologie.
Il y a sur place plus de 1100 espèces végétales de la flore locale et mondiale cultivées dans un jardin géométrique, un jardin à l'anglaise, un jardin alpin, une petite tourbière et un bassin.


Ouvert gratuitement au public de la mi-avril à la mi-octobre, de 8h00 à 20h00 tous les jours, le parc reçoit aussi des manifestations culturelles en été.

© Olivier Chiodi
 

Un jardin qui aura su traverser les siècles…

Il fut créé dans les années 1670 sur l'emplacement des fossés des remparts de la ville pour subvenir aux besoins des 40 bernardines qui étaient venues s'installer à Pontarlier en 1665. Il est contemporain à la construction du potager du roi à Versailles par JB de la Quintinie.


© Yves Sancey, Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire et Patrimoine ; ADAGP


Des travaux de grande ampleur furent nécessaire à sa construction : à la fin du 17ème siècle, on a construit des hauts murs sur une longueur de près de 100 mètres pour créer un microclimat, et on a apporté plusieurs milliers de mètres cubes de terre siliceuse dont la source la plus proche est à plus de 100 km du site.

Le résultat fut au rendez-vous : le couvent subsista jusqu'à sa fermeture décidée à la Révolution française. Aujourd'hui encore, les végétaux bénéficient des conditions favorables du site.

 

... tout en préservant une flore intéressante et parfois étonnante

Parmi les centaines de plantes cultivées dans le parc, il y a :

  • une vigne datant d'avant le phylloxera (1875) et des arbres fruitiers anciens dont le seul châtaignier centenaire connu dans le secteur,
  • des plantes exotiques telles que des cactus et des palmiers, le rare pavot en arbre de Californie,
  • des plantes carnivores,
  • des plantes alpines etc.
 
© Olivier Chiodi, pavot en arbre de Californie (à gauche) et cactus (à droite)
 
 
Les thèmes illustrés dans le jardin géométrique sont les suivants :
  • Les plantes magiques et toxiques
  • Les plantes exotiques
  • Les légumes de l'ancien monde
  • Les légumes du nouveau monde
  • Les plantes tinctoriales
  • La famille des Iridaceae (monocotylédones)
  • La famille des Caryophyllaceae (dicotylédones)
  • Les plantes aromatiques et médicinales
  • Les plantes liées à l'absinthe
  • Les plantes succulentes
  • Les pivoines botaniques
  • Les plantes à bulbe
  • Les plantes méditerranéennes
 

Bonne visite à tous !

 
 

Une biodiversité exceptionnelle entretenue en plein centre-ville

La grande variété de végétaux favorise la présence de nombreux insectes remarquables dans le Haut-Doubs et des oiseaux en grand nombre.

© Olivier Chiodi , guêpe maçonne                                                                                                           © Albert Detay, mésange bleue

 

Des aménagements supplémentaires à venir

Le jardin retrouve ses allées à la française matérialisées par des cheminements gravillonnés, qui circulent entre 14 terre-pleins créés à l'aide d'environ 1000 pavés, qui sont tous dédiés à des végétaux particuliers. Un point d'eau ainsi que les arrivées électriques ont été mises en oeuvre pour un futur éclairage. Comme annoncé en 2018, les aménagements et l’entretien du jardin sont appelés à évoluer à nouveau ultérieurement. En 2019, le Parc a ainsi été doté d'une signalétique avec un panneau d'information présentant les aménagements, la numérotation des terre-pleins et un étiquetage de la flore. A venir : des cheminements pour personnes à mobilité réduite - PMR.

 

© Olivier Chiodi
 

Un parc en mémoire de Jeanine Dessay

L’émotion suscitée par le décès de Jeanine Dessay, le 15 avril 2019, les hommages unanimes qui lui ont été rendus ont fait naître à Pontarlier et auprès des élus de la ville, dans les heures et les jours qui ont suivi, le souhait de donner son nom à un espace public structurant du territoire.

Ainsi, le jardin de la maison Chevalier, écrin de nature, rempli d’histoire, en coeur de ville de Pontarlier, porte désormais le nom de « Parc Jeanine Dessay » comme le symbole et la promesse d’une renaissance.

}